L'homme n'est pas un être (…) au cœur assoiffé d'amour, mais un être qui doit porter au compte de ses données instinctives une bonne somme d'agressivité. (…) Par suite de cette hostilité primaire qui dresse les hommes les uns contre les autres, la société civilisée est constamment menacée de ruine. L'intérêt du travail solidaire ne suffirait pas à la maintenir : les passions instinctives sont plus fortes que les intérêts rationnels.
FREUD
[Malaise dans la civilisation]