Le point

 

Le point n'a pas d'épaisseur

Le point n'a pas de largeur

Le point n'a pas de longueur

 

Mille fois je t'ai prise dans mes bras

Et de point d'appui en point d'appui

De point de contact en point de contact

De point de repère en point de repère

Nous avons abouti au même point d'arrivée

 

Mais ce n'était jamais le même voyage

 

Mille fois nous sommes partis du même point

Et de point de vue en point de vue

De point à la ligne en point à la ligne

De point culminant en point culminant

Nous avons abouti au même point final

 

Mais ce n'était jamais le même voyage

 

Mille fois j'ai préludé par un point d'interrogation

Et de point de rencontre en point de rencontre

De point de fusion en point de fusion

De point du jour en point du jour

Nous avons effacé tous les points de suspension

 

Mais ce n'était jamais le même voyage

 

Mille fois nous nous sommes examinés point par point

Et de mise au point en mise au point

De point focal en point focal

Du premier point au dernier point

Nous nous sommes retrouvés au point capital

 

Mais ce n'était jamais le même voyage

 

Mille fois nous avons cédé à nos points faibles

Caresses pointues langues pointeuses

Et les étreintes pointillées du couple

Qui a trouvé sa pointure

Et cet appoint nous a conduits au plus haut point

 

Mais ce n'était jamais le même voyage

Ce n'est jamais le même voyage

 

Pourtant les points de départ sont tracés

Les points de rencontre les points de contact

Les points de vue les ronds-points

D'autres les ont déjà inventés

De point en point

Depuis des millénaires

 

Mais ce n'est jamais le même voyage

 

Nous ne courons pas pour des bons points

Nous ne voulons pas rendre des points

Nous savons bien que pour un point

Martin perdit son âne

 

C'est au point que je me demande

Si nous devons faire le point

Il y a toi

Il y a moi

 

un point

Mais c'est

Tout.

 

Elie Georges BERREBY

(1933)