À qui plus est un Amant obligé


À qui plus est un Amant obligé :

Ou à Amour, ou vraiment à sa Dame ?

Car son service est par eux rédigé

Au rang de ceux qui aiment lauds, et fame.


À lui il doit le cœur, à elle l'Âme,

Qui est autant comme à tous deux la vie ;

L'un à l'honneur, l'autre à bien le convie ;

Et toutefois voici un très-grand point,

Lequel me rend ma pensée assouvie :

C'est que sans Dame Amour ne serait point.


Pernette du GUILLET

(1520-1545)

[Rymes XXIV]