Chaleur


Tout luit, tout bleuit, tout bruit,

Le jour est brûlant comme un fruit

Que le soleil fendille et cuit.

Chaque petite feuille est chaude

Et miroite dans l’air où rôde

Comme un parfum de reine-claude.

Du soleil comme de l’eau pleut

Sur tout le pays jaune et bleu

Qui grésille et oscille un peu.

Un infini plaisir de vivre

S’élance de la forêt ivre,

Des blés roses comme du cuivre.


Anna de NOAILLES

(1876-1933)

[Extrait de : L’ombre des jours – Ed. Calmann-Lévy, 1902]


D’origine roumaine, la comtesse Anna-Élisabeth de Noailles a écrit trois romans, une autobiographie et un grand nombre de poèmes. son lyrisme passionné s’exalte dans une œuvre qui développe, d’une manière très personnelle, les grands thèmes de l’amour, de la nature et de la mort. En 1904, avec d’autres femmes, elle crée le prix « vie heureuse », qui deviendra plus tard le prix fémina, récompensant la meilleure œuvre française écrite en prose ou en poésie. Anna de Noailles est la première femme devenue commandeur de la légion d’honneur, et l’académie française nomma un prix en son honneur.