Belle santé

Belle santé, qui me revient après m'avoir quitté,

Voici mon front, mes bras, mes épaules, mon torse,

Qui tressaillent une fois encor,

A te sentir rentrer et revivre en mon corps

Avec ta force.

Je me détends et je me plais

Au moindre geste que je fais.

Mon pas nerveux et volontaire

Avec ardeur s'appuie et se meut sur la terre.

Sous mon front redressé et mes cheveux vermeils

Mes deux yeux sont en fête et boivent le soleil.

Le vent est un ami qui chante et m'accompagne

En ma course rythmée à travers la campagne.

L'air tonique et puissant emplit mon torse creux.

Mes nerfs semblent refaits, mes muscles sont heureux

Et ma bouche joyeuse et mes mains familières

Voudraient saisir l'espace et baiser la lumière.


Émile VERHAEREN