Abattis

Après avoir cerné
L'amas de souvenirs
D'un fossé de pleurs salins

 

Il a allumé en lui
Le grand feu
De l'oubli

 

Il est resté là
Bûcher ardent
Tout le soir
Le visage rougi
Le regard perdu

 

À l'aube
Est apparu
Un sourire encensoir

 

Il est parti
Par un autre chemin
Le corps embaumé
De la fumée
Des désormais

 

Daniel DUBÉ