Cher Ami, si tu m'en veux croire

Cher Ami, si tu m'en veux croire,
Nous quitterons ces jeunes sots
Qui ne parlent que de la gloire
Des combats qu'on fait sur les flots.

Éternisons notre mémoire
À vider un nombre de brocs.
Si nous sommes gros de trop boire,
Nouus en tiendrons plus, tant gros.

Moquons-nous de cette fumée
Qu'on appelle la renommée,
Et dont se moque l'Esprit fort.

Un verre plein durant la vie
Est cent fois plus digne d'envie
Qu'un tombeau vide après la mort.

Vion d'ALIBRAY