Les heures sont longues, et la vie est brève.
FENELON

C'est un cliché : les heures s'écoulent lentement, elles n'en finissent plus, et parfois nous trouvons "le temps long". Comme si le temps était une matière élastique, que nous pourrions étirer, ou détendre. Tantôt nous trouvons le temps long, tantôt nous n'avons pas le temps. Déjà huit heures ? Seulement huit heures ? Jamais contents. Mais au bout du compte, comme le dit si bien Fénelon, la vie est brève. Très rares sont ceux qui l'ont trouvée trop longue, même parmi ceux qui ont souffert d'ennui. Lente et brève : nous vivons dans cette contradiction, dans ce mystère. Elle a passé très lentement, comme un éclair.