392


Sur ce pont suspendu
nos vies s'enroulent
aux sarments de lierre

MATSUO BASHÔ (Haiku)