Que penser du clonage ?

    Dans sa perpétuelle course au progrès, l’homme améliorera-t-il la technique ? La reproduction sans fécondation, donc sans mélanger l’hérédité de deux êtres, sera-t-elle un jour proposée couramment comme une alternative à la reproduction sexuelle ?
    Pour nombre de scientifiques, le clonage reproductif n’aurait pas d’avenir. Sans chercher dans les fantasmes d’armées de clones, ou de répliques de soi, une autre révolution biologique est en marche. À travers la recherche sur le clonage, c’est tout le secret du développement du vivant que l’homme tente de percer, de maîtriser.
Penser que chacun de nous, composé de milliards de cellules de plus de deux cents types différents, est issu d’une seule misérable cellule, rappelle le prodige permanent du vivant.
    Le public s’inquiète beaucoup du clonage, mais je crois que les applications de la génétique auront bien davantage d’impact sur la société. Le clonage restera toujours limité à une petite échelle ! En revanche, on voit déjà les problèmes que posent les tests génétiques. La prochaine génération sera confrontée à de terribles questions : mon employeur doit-il connaître mon génome ?… Bien sûr les retombées thérapeutiques seront peut-être immenses, on saura adapter des traitements à chacun en fonction de sa sensibilité, mais on mesure encore mal la difficulté des questions que la génétique va poser à la société !
Muze15